DOSSIER
COVID 19
En raison de la pandémie de COVID-19, retrouvez ici toutes les informations sur le territoire haut-garonnais.

COVID-19 : informations et recommandations Publié le
Date de publication
20 mai 2020

Chapeau

En raison de la pandémie de COVID-19, et des mesures mises en place par le Gouvernement pour ralentir la progression du virus, le Conseil départemental de la Haute-Garonne a réduit au strict minimum l’activité de la collectivité pendant le confinement, en concentrant son action sur les publics les plus vulnérables. L'activité des différents services et des chantiers reprennent depuis le 11 mai.

Corps
Text

L’accueil physique au Conseil départemental et de l'antenne de Saint-Gaudens sont fermés depuis le 16 mars et jusqu’à nouvel ordre. Retrouvez sur cette page et les pages liées toutes les informations sur le sujet dans votre département et selon votre situation.

Text

Merci à vous qui, durant le confinement lié à la crise du COVID-19, êtes restés actifs afin que les services essentiels soient assurés, étiez en première ligne face à l’épidémie, à vous qui vous êtes engagés pour les autres.

Agissons ensemble pour une société plus solidaire.

                       Georges Méric, Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne

En bref

Media document
Texte

Comment contacter le Conseil départemental pendant la crise du coronavirus ?

Durant la période de confinement, les services du Conseil départemental de la Haute Garonne mettent tout en œuvre pour répondre aux questions urgente via l’adresse mail  : cd31@cd31.fr

Pour les routes, concernant les questions de viabilité ( arbres tombés sur la chaussée, etc. ) merci d'écrire à l’adresse suivante : routes.direction@cd31.fr

Par ailleurs, de 9h à 12h et de 14H à 16h, une permanence téléphonique vous répond exclusivement sur les urgences en matière sociale.

  • Pour toute questions relatives à l’accès aux droits (RSA, logement) merci d’appeler  le :   05 34 33 42 35
  • Pour toute question relative à la protection de l’enfance, l'enfance, la famille :   le 05 34 33 41 66
  • Le numéro vert de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) n'est plus actif. La MDPH est joignable au 05 34 33 14 00.
  • Pour toute question relevant des établissements Personnes âgées et Personnes en situation de Handicap le 05 34 33 12 73
  • Pour toute question relevant des services d’aide à domicile le 05 34 33 40 48
  • Pour les questions sur les  droits des personnes âgées et des personnes en situation de handicap le 05 34 33 39 58

Les lieux d’accueil du public ne seront rouverts au public que progressivement après le déconfinement afin de garantir la sécurité de tous.

Pour plus d'informations merci de consulter les informations ci-dessous et de consulter les mises à jour sur facebook ou Twitter.

L'actualité générale du COVID-19 en Haute-Garonne

Media document
Point d'étape au 6 mai 2020 sur le Plan d'Urgences Sociales et Enjeux du déconfinement
Texte

Le Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne a présenté ce 6 mai 2020 à la presse un point d’étape sur le Plan d’urgences sociales ainsi que les enjeux du déconfinement de notre territoire. Retrouvez tout cela dans un document synthétique.

Text

"J’ai écouté avec attention le discours prononcé aujourd’hui par le Premier Ministre devant les députés, pour présenter le plan de déconfinement de la France, annoncé pour le 11 mai par le Président de la République.


Le discours du Premier Ministre s’inscrit dans un contexte de grandes incertitudes et laisse de nombreuses questions en suspens.


Cette phase de déconfinement est un défi majeur sur lequel le Conseil départemental est pleinement mobilisé pour permettre la reprise de la vie sociale et de l’activité économique tout en protégeant les populations et en évitant une deuxième vague d’épidémie du Covid-19.


Le Premier Ministre a annoncé que les masques, sans être obligatoires, devraient être largement utilisés. Bien que cela relève des compétences de l’Etat, le Conseil départemental a d’ores et déjà commandé 1,4 million de masques textiles avec la Région Occitanie, qui seront distribués gratuitement à l’ensemble des Haut-Garonnais pour assurer leur protection.


Concernant la mise en place des tests de dépistage, je considère que les annonces faites ne sont pas au niveau des enjeux sanitaires. Des tests devraient être déployés de façon beaucoup plus large afin de permettre le déconfinement en limitant la reprise de la pandémie. Je rappelle que le Département a mis à la disposition de l’Etat, dès le mois de mars, son laboratoire départemental EVA31, afin d’effectuer 500 tests par jour.


Parmi les mesures, le Premier Ministre a annoncé la date du 11 mai pour la reprise de l’enseignement du premier degré et du 18 mai pour les collèges et les classes de 6ème et de 5ème, département par département.
Le Conseil départemental de la Haute-Garonne reste fondamentalement attaché au maintien de l’égalité des chances de réussite des collégiens haut-garonnais.

En tant que gestionnaire de 96 collèges publics et 21 collèges privés dans le département et en tant qu’autorité délégataire de la Région Occitanie pour les transports scolaires, le Département est également garant de la sécurité des personnels départementaux, des enseignants, des conducteurs de cars, des accompagnateurs, mais aussi des élèves transportés de la maternelle au lycée ainsi que des 60 000 collégiens et, par corollaire, de leur famille.


En l’état actuel de la progression de la pandémie et en l’état actuel du respect nécessaire des gestes barrières encore en vigueur pour protéger les populations, il ne faudrait pas que la reprise scolaire ne soit qu’une manière détournée de faire primer la reprise économique sur la sécurité sanitaire.

Comme j’ai eu l’occasion de l’indiquer à Monsieur le Préfet de Région et à Monsieur le Recteur d’Académie, le 20 avril dernier, je réaffirme que la règle première et primordiale étant le respect de la distanciation physique d’un mètre entre les personnes, certaines mesures devront impérativement être mises en place et respectées pour envisager toute reprise :


- Dans un car de transport scolaire, maintien d’une bande de sièges vides autour de chaque siège passager occupé, ce qui revient à diviser par quatre la capacité d’emport de nos 700 cars de transport scolaire et de nos cars de lignes régulières qui circulent quotidiennement.


 - Dans les locaux des collèges, le maintien au sein de chaque salle de classe  de cette distance minimale doit se traduire par une capacité d’accueil de 7    à 9 élèves selon les configurations, soit là encore une capacité de l’ordre du    quart des élèves habituellement accueillis.


- En ce qui concerne les locaux de demi-pensions des collèges, la même règle se traduit par une capacité réduite au quart de sa capacité totale habituelle.
Ces mesures de distanciation physique de un mètre devront également être respectées dans la gestion des flux en entrée et en sortie des autocars, des établissements et, en leur sein, des salles.


Aussi, je ne pourrais accepter la réouverture des 117 collèges de Haute-Garonne qu’a compter du moment où seront strictement respectées des règles qui posent les conditions matérielles essentielles pour garantir la sécurité sanitaire de tous les usagers des collèges et des transports scolaires.

Enfin, même si ce sujet a été retiré du vote d’aujourd’hui en dernière minute, le gouvernement, sous couvert d’urgence sanitaire, semble vouloir persister à imposer le « tracking », une technique de traçage des individus.
En raison des dangers de ces outils de surveillance en matière de libertés publiques, je ne peux que m’opposer à la mise en place de cet outil.
"

Text

Suite à la déclaration du 13 avril :

"J’ai écouté le discours du Président de la République avec attention.

Je regrette qu’il ait tenté de s’exonérer dans la première partie de son discours du mouvement de déstabilisation des hôpitaux dont il est responsable depuis deux ans en ayant engagé une politique d’affaiblissement du service public.

Je prends acte de la date du 11 mai comme date pivot d’amorce du déconfinement et de réouverture progressive des établissements scolaires.

Par ailleurs, des aides vers les plus précaires et certains secteurs comme la culture ou le tourisme ont été annoncées dans leur principe. Les dispositifs devront être précisés.

En ce qui concerne le Département de la Haute Garonne, nous sommes d’ores et déjà engagés dans la mise en œuvre de réponses concrètes et nécessaires pour soutenir les populations frappées de plein fouet par la crise sanitaire, économique et sociale.

Concernant la « société d’après », les termes de concorde, d’humanité et de vivre ensemble sont apparus dans le discours présidentiel. Ils semblent remplacer les valeurs du libéralisme économique mondialisé et de la théorie du ruissellement qui jusque là étaient présentes. C’est une évolution heureuse qui devra cependant être confirmée en actes."

 

Suite à la déclaration du 16 mars :

"Après les annonces de jeudi, puis samedi dernier, le Président de la République a annoncé ce soir une nouvelle série de mesures fortes afin de freiner la propagation du Covid-19 dans le pays et protéger nos concitoyens.
Ces mesures de confinement vont fortement contraindre notre quotidien, mais elles sont nécessaires et indispensables pour ralentir la progression du virus et éviter la saturation de notre système sanitaire.


Nous savons que l’épidémie de Covid-19 va s’aggraver dans les prochaines semaines et les prochains mois.
Cette crise inédite nécessite une mobilisation collective.
C’est pourquoi, j’appelle chacune et chacun à respecter les consignes et les gestes de prévention afin de faire barrage à la prolifération du Covid-19.

Depuis le début de cette crise, il y a quelques semaines déjà, nous avons mis en oeuvre, au Conseil départemental, des mesures de prévention pour protéger nos agents, notamment ceux qui sont en contact avec le public.
Dès hier, lundi 16 mars, nous avons renforcé ces mesures de précaution, tout en essayant de maintenir au maximum les services publics pour les plus vulnérables.
L'activité des services du Conseil départemental a ainsi été réduite au strict minimum avec la mise en œuvre d’un confinement à domicile du plus grand nombre d’agents possible. L’accueil physique du Conseil départemental a été fermé.

Notre priorité est de maintenir les services publics vers les plus fragiles. Le versement des prestations sociales sera maintenu, comme l’APA pour les personnes âgées, la PCH pour les personnes handicapées et le RSA.
La Maison départementale des Personnes Handicapées continuera de recevoir et de traiter les demandes des usagers, par voie téléphonique uniquement.
Les 90 points d’accueil des Maisons des Solidarités vont être regroupés sur 10 Maisons des solidarités. L’accueil du public et les consultations de la Protection Maternelle Infantile se feront uniquement sur rendez-vous ou par téléphone.

Les équipes d’intervention d’urgence sur la voirie vont être maintenues pour la sécurité des usagers, ce qui représente entre 35 et 50 agents.

Sur les 96 collèges que compte le département, 79 seront fermés et 17 établissements resteront ouverts pour accueillir les enfants des personnels soignants mobilisés sur la crise sanitaire.
Les transports interurbains seront fermés progressivement, ainsi que la gare routière.

Enfin, en accord avec les directives de l’Etat et du gouvernement, tous les lieux culturels départementaux vont être fermés et les événements organisés ou accueillis par le CD31 annulés.

Le Conseil départemental de la Haute-Garonne prendra toute sa part aux initiatives qui seront prises afin de préserver l’activité économique et l'emploi sur notre territoire.

S’agissant du report du second tour des élections municipales, Je salue la décision du président de la République, qui me paraît être la réponse adaptée à cette crise sanitaire sans précédent.
Comme je m’en suis exprimé dès dimanche soir, le temps n’est plus au débat politique et électoral, il est à la nécessaire mobilisation collective afin de préserver la santé et la vie de dizaines de milliers de nos concitoyens".

 

Suite à l'allocution du jeudi 12 mars :

"La France fait face à une épidémie de Covid-19 dont la gravité est sans précédent. Nous savons que nous ne sommes qu’au début d’une épidémie qui va s’aggraver dans les prochaines semaines et les prochains mois. Cette crise inédite nécessite une mobilisation collective.

Le Président de la République a annoncé ce soir des mesures exceptionnelles afin de freiner la propagation du virus dans le pays et protéger nos concitoyens.
Plusieurs d’entre elles concernent directement l’action du Conseil départemental de la Haute-Garonne.

Nous prenons pleinement la mesure de l’urgence de la situation.

Depuis le début de cette crise, nous avons mis en place des mesures de prévention auprès de nos agents et auprès des structures accueillant du public en lien avec nos compétences. La collectivité compte 6 500 agents dont une part importante est en relation avec le public, que ce soit dans les 30 Maisons des solidarités, les 96 collèges, les services de l’Aide Sociale à l’Enfance, le Centre Départemental de l’Enfance et de la Famille et la Protection Maternelle et Infantile qui effectuent près de 35 000 consultations par an, ou encore les assistantes sociales qui interviennent au quotidien au plus près des habitantes et des habitants de la Haute-Garonne.


Suites aux annonces du Président de la République, le Conseil départemental de la Haute-Garonne maintient son engagement afin de garantir au maximum le service public rendu aux habitants, tout en préservant la santé de nos concitoyens et des agents de la collectivité.
Le recours au télétravail, déjà largement engagé (300 agents), sera élargi et renforcé.
L'ensemble des agents, dont un ou plusieurs enfants sont concernés par les fermetures des crèches et des établissements scolaires, pourront rester à leur domicile.

Des mesures particulières vont être prises afin de maintenir autant que possible un niveau de fonctionnement normal des services publics dans ce contexte exceptionnel.

La décision annoncée par le Président de la République de fermeture des collèges sera accompagnée par le Conseil départemental dans le cadre d'une coopération avec les services de l'Éducation Nationale.
Concernant les transports scolaires interrompus en raison de la fermeture des établissements scolaires, le Conseil départemental s'engage à maintenir un taux de couverture de 70% des montants des marchés malgré l’interruption des prestations, ce qui représente un montant de 3 à 4 millions d'euros par mois.
En outre, le Conseil départemantal de la Haute-Garonne prendra toute sa part aux initiatives qui seront prises afin de préserver l’activité économique et l'emploi sur notre territoire.
Concernant les personnes en situation de handicap, la Maison départementale des Personnes Handicapées traitera l'ensemble des demandes et sollicitations des bénéficiaires uniquement par voie téléphonique à compter de lundi 16 mars, afin de préserver ces publics vulnérables.

Le Conseil départemental de la Haute Garonne reste pleinement mobilisé pour freiner la propagation du Covid-19 et protéger l’ensemble de nos concitoyens."

Éducation, jeunesses

Solidarités

Aménagement du territoire

Cultures, sport, tourisme

Situation sanitaire

Text

L'eau peut être consommée

Face à l’épidémie de Coronavirus (COVID-19), Réseau31 rappelle à ses usagers que l’eau distribuée au robinet peut être consommée sans crainte. Les autorités sanitaires précisent qu’à ce jour, il n’a pas été rapporté de contamination par l’eau. Cette maladie est à transmission respiratoire. En tout état de cause, les filières de traitement des usines de production d’eau potable associent plusieurs étapes de traitement de l’eau : le prétraitement, la clarification, la filtration et la double désinfection à l’ozone et au chlore. Les équipes de Réseau31  les équipes sont organisées et mobilisées sur le terrain, 24h/24 et 7j/7.

En savoir +

Rappel des mesures de prévention

Adoptez les gestes pour vous protéger et protéger les autres :

  • Se laver très régulièrement les mains
  • Tousser ou éternuer dans son coude
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Si vous êtes malade : portez un masque chirurgical jetable

Vous avez d'autres questions sur le Coronavirus ?

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Un numéro vert répond à vos questions 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000 (appel gratuit)

Point d'étape au 6 mai 2020 sur le Plan d'Urgences Sociales et Enjeux du déconfinement