ACTUALITÉ

Dépistage du Covid-19 : le laboratoire 31 EVA en renfort Publié le
Date de publication
19 mai 2020

Le laboratoire départemental réalise 3500 tests de dépistage du Covid-19 chaque semaine.
Le laboratoire départemental réalise 3500 tests de dépistage du Covid-19 chaque semaine. (Crédits : Aurélien Ferreira)
Chapeau

D’ordinaire chargé des contrôles de la qualité de l’eau, ainsi que de multiples analyses quant à la santé alimentaire et vétérinaire départementales, le laboratoire départemental met les bouchées doubles depuis le mois de mai et ses compétences au service du dépistage du Covid-19.

Corps
Text

« Après une période de mise en place de deux semaines, nous avons commencé le 12 mai, avec la mobilisation d’une équipe d’une douzaine de personnes », explique Michelle Selve, directrice du site. Une organisation optimale a été déployée pour atteindre une productivité maximale : deux équipes se relaient pour analyser un maximum d’échantillons. « Nous travaillons avec deux laboratoires d’analyses biologiques médicales (CBM et CERBALLIANCE), qui font les prélèvements sur les patients et nous transmettent les écouvillons. Ceux-ci partent en analyse dans nos zones confinées. Les résultats sont vérifiés puis repartent au laboratoire d’analyse médicale pour validation et signature ».

3600 tests par semaine

Une machine bien rôdée qui permet aujourd’hui de réaliser 3600 tests par semaine et participe à protéger les laboratoires d’analyses médicales d’une potentielle saturation.

Il faut dire que le laboratoire 31 EVA n’en est pas à son coup d’essai. Spécialiste du monde animal et parfaitement équipé pour réagir en cas de crise sanitaire majeure, il a été l’un des premiers à faire les tests lors de la crise de la vache folle en 2001 et de la grippe aviaire en 2008 et 2015. Et l’activité ne s’arrête pas là. Une partie de son équipe est également à pied d’œuvre pour la recherche et la détection du Covid-19 dans l’eau, les boues et sur les surfaces.