ACTUALITÉ

COVID-19 : continuité de la protection de l'enfance Publié le
Date de publication
20 mars 2020

COVID19 protection enfance
Les services de la protection de l'enfance sont maintenus sur le territoire haut-garonnais, et ce malgré la crise sanitaire.
Chapeau

Dans ce contexte exceptionnel de grave crise sanitaire, le Département, poursuit l’accompagnement des enfants et des familles les plus vulnérables. Les services de l’aide sociale à l’enfance (Responsables ASE, travailleurs sociaux, psychologues, administratifs) sont mobilisés pour continuer d'assurer la protection des mineurs en danger et des mères isolées avec enfant de moins de 3 ans.

Corps
Texte

119, Allô enfance en danger

Le 119,  pour les enfants en danger, continue d'assurer son service 24 h sur 24 et 7j sur 7.

Les temps d'attente peuvent être plus longs, et les appels d'enfants et d'adolescents sont prioritaires.

Pour toute situation de danger grave et immédiat sur un mineur, il faut impérativement contacter les services de première urgence : la police, la gendarmerie (17 ou 112), les pompiers (18 ou 112), le Samu (15).

Pour les personnes sourdes et malentendantes, il convient de joindre ces services en contactant le 114 (par fax ou sms).

119 Allô enfance en danger
Text

Une réorganisation adaptée à la situation

Afin de protéger les personnels et de respecter les consignes gouvernementales de confinement indispensables au ralentissement de l'épidémie, la majorité des agents poursuit ses missions en télétravail, quand cela est possible. Une minorité d'agent reste en activité sur site.

Chaque établissement a transmis son plan de continuité d’activité et est organisé en cas de prise en charge d’un enfant contaminé. Les déplacements et les activités de vie sociale des jeunes pris en charge sont limités et les gestes barrière appliqués. Les protocoles d’urgence sont prévus en cas de contamination avérée.

Les 460 assistants familiaux salariés du Département continuent d’assurer l’accueil des enfants à leur domicile, dont le nombre d’agrément est limité à trois. Le Conseil départemental de la Haute-Garonne leur a communiqué les consignes de précaution et de confinement à respecter.

Le Conseil départemental maintient l'accueil et l'accompagnement des mères isolées avec enfants de moins de trois ans.

 

Les cas particuliers

Le DDAEOMI, qui accueille les personnes se présentant comme mineures et privées temporairement ou définitivement de la protection de leur famille, continue de mettre à l’abri les jeunes pour la réalisation de l’évaluation sociale. A l'instar de tous les autres établissements partenaires, le Conseil départemental a communiqué les mesures de précaution pour les personnels et le protocole d’urgence en cas de jeunes contaminés.

Pour les mineurs non accompagnés, le Service d’Accompagnement des Mineurs Isolés (SAMI), reste ouvert et traite les dossiers par téléphone et voie électronique uniquement.

Le Centre départemental Enfance et Famille reste opérationnel et prêt à accueillir des mineurs en danger en urgence dans le cadre de ses compétences obligatoires. Les déplacements des enfants pris en charge ont été réduits au strict minimum.

Afin de réduire les effectifs des internats, le Conseil départemental a travaillé avec les familles pour qu’elles puissent prendre en charge leur enfant sur des périodes plus longues, tout en bénéficiant d’un accompagnement téléphonique, voire de visites à domicile des assistants familiaux en cas d’urgence. Ces décisions ont été prises en lien avec les magistrats lorsque les mesures étaient judiciaires.